Voilà plus de 15 ans que je travaille en agences de com et chez l’annonceur. Un parcours pas toujours linéaire, des choix pas toujours convaincants mais une expérience certaine acquise au fil des ans. Une progression step by step, de Chef de Projet Junior à Directrice Conseil / Executive Director, qui fait de moi la professionnelle que je suis aujourd’hui.


“L’évolution de poste c’est pas pour cette année, mais tu fais très bien le taf de ton supérieur parti, alors continue, c’est bien”.


Au fil de ces années, j’ai entendu tellement de fois : “vends plus cher ”, “produis plus et plus vite”, “on ne remplacera pas ton Chef de Projet parti”, “il faut être toujours plus impliquée”, “quelle est ta solution pour augmenter tes performances, ta marge brute ?”, “l’évolution de poste c’est pas pour cette année, mais tu fais très bien le taf de ton supérieur parti, alors continue, c’est bien”, “l’augmentation, ah zut le groupe a gelé les enveloppes”… Autant de phrases qui résonnent et provoquent un mauvais stress et in fine un désinvestissement. Car soi-disant, ce n’est jamais assez bien, ni à la hauteur des attentes de ta hiérarchie et de leurs exigences (qu’ils n’ont pas toujours pour eux-mêmes d’ailleurs).


“Pourquoi donner autant chaque jour pour quelqu’un d’autre, au lieu de le faire pour moi ?”


Bref, déçue de ces situations souvent injustes, je me suis posée la fameuse question : “pourquoi donner autant chaque jour pour quelqu’un d’autre, au lieu de le faire pour moi ?”. Cette question revenait de plus en plus souvent dans ma tête, mais face à mes clients, mon équipe, mon quotidien, mes engagements, comme toujours je suis repartie à chaque fois au charbon, en donnant le meilleur de moi-même, avec plus d’efforts, plus d’implication, parfois au détriment de ma vie personnelle, pour ne récolter au final aucun remerciement, aucune reconnaissance, ni même ce “bravo” toujours bon à entendre. Cette recherche du “toujours plus” est devenue nocive et destructrice !


J’ai toujours été quelqu’un de motivé et je veux me lever chaque matin avec le plaisir de partir travailler, sans boule au ventre.


Des événements personnels douloureux m’ont fait réfléchir sur ma vie professionnelle avec toujours ces mêmes questionnements. A quoi bon tant donner pour ne pas récolter aussi le fruit de mon travail ? Pour quoi faire ? Attendre une gratification qui ne viendra jamais car “pas la politique de l’agence”, “pas le bon moment” ? Au fil des mois, j’ai réalisé que je me rendais malade et que cette situation ne pouvait plus durer. J’ai toujours été quelqu’un de motivé et je veux me lever chaque matin avec le plaisir de partir travailler, sans boule au ventre.

Forte de ces constats, et avec l’aide de mon entourage très attentif, je devais désormais prendre des décisions : continuer comme ça, ici ou ailleurs ? Ou se lancer dans une aventure entrepreneuriale (folle) ô combien excitante ?

Mais plutôt qu’un déclic, j’ai eu une prise de conscience progressive. D’un côté, sortir du salariat fait terriblement peur : “serais-je à la hauteur ?”, “est-ce que je trouverais des clients ?”, “et financièrement, je fais comment ?”. De l’autre, repartir dans des entretiens pour tenter de trouver un employeur qui me corresponde, avec qui je partage les mêmes valeurs du travail, pour qui les valeurs humaines sont aussi importantes que le business. Que de questions !


Alors c’est décidé : je crée mon entreprise ! Oui, mais je me lance seule ? En binôme ?


Changer de cap professionnel mérite d’être muri, réfléchi mais je suis prête à me lancer dans cette aventure, car les arguments n’ont finalement pas été si difficiles à trouver pour faire pencher la balance dans un sens. Alors c’est décidé : je crée mon entreprise ! Oui, mais je me lance seule ? En binôme ? Pour le coup, cette réponse a été la plus évidente à trouver : Didier Chan Kin himself !

On dit que devenir entrepreneur est une histoire de passion, de joie, de doutes et qu’elle se construit autour d’une aventure humaine riche et exigeante, excitante et enrichissante ; alors qui de mieux que mon compagnon de vie, qui traverse les tempêtes et les grandes joies avec moi, chaque jour, qui est un professionnel aguerri et reconnu depuis +15 ans (Directeur Artistique chez Havas, HighCo, DDB… et Directeur de Création chez Publicis), qui a déjà créé son agence par le passé (From Paris Agency) et avec qui je partage les mêmes valeurs humaines et de liberté ? Se lancer demande une bonne dose de confiance en soi pour ne pas se laisser submerger par les doutes et pour maitriser autant que possible son anxiété. Avec lui à mes côtés, plus aucun doute, je me lance dans l’entreprenariat.


C’est une chance énorme de pouvoir décider de la manière dont on va travailler et de choisir les personnes avec qui avancer.


Quand on construit sa boîte, on est bien plus libre de ses choix, de la culture d’entreprise qu’on met en place, de la stratégie qu’on adopte, des gens qu’on recrute. C’est une chance énorme de pouvoir décider de la manière dont on va travailler et de choisir les personnes avec qui avancer.

Alors nous démarrons, pas à pas, avec la recherche du nom, du positionnement, du discours, de l’identité, et nous nous occupons de l’administratif nécessaire pour créer l’agence qui nous ressemble. Dans l’idéal nous souhaitons rapidement créer des emplois et former des jeunes collaborateurs. La détermination est une des clés de la réussite avec la persévérance. Nous sommes confiants dans nos capacités, il n’y a plus qu’à aller de l’avant maintenant pour mener à bien cet ambitieux projet !


Avoir le stress de réussir, de devoir prendre des décisions majeures, de relever des défis importants et de ressentir l’adrénaline qui va avec.


J’ai le désir farouche de retrouver une dimension humaine dans ma vie professionnelle. Je ne veux plus être jugée par un supérieur qui parfois n’est pas à la hauteur, mais je fais le choix d’être au côté de mes clients et de leur apporter des réponses pertinentes, d’avoir le stress de réussir, de devoir prendre des décisions majeures, de relever des défis importants et de ressentir l’adrénaline qui va avec.

Je suis prête. Nous sommes prêts. Brooklyn Agency est là !
BrooklynAgency.fr / LinkedIn / Instagram / Facebook

Bien sûr, l’aventure ne fait que commencer, tout est à faire, tout est à écrire. Mais comme le disait Sénèque : «  Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles ». A méditer…

Rendez-vous où vous voulez pour en parler.

Une entrepreneure heureuse de se lancer.
Virginie Chollois